Announcement

Collapse

Evaluation scientifique, liberté d'expression et droit de réponse

Bonjour,

1/ EVALUATION SCIENTIFIQUE

Notre site peut être amené à faire une évaluation scientifique de méthodes pratiquées dans le cadre de la profession de MKDE.

Cette évaluation permet de verifier la validité théorique de la méthode. En effet, la théorie est la base qui permet d'expliquer les résultats obtenus. Le raisonnement doit être logique et fondé sur des observations.
Ce raisonnement ne peut être contraire à la connaissance actuelle reconnue qui permet d'expliquer ces mêmes résultats.

2/ CONTRADICTION

Notre site peut être amené à être en contradiction avec les auteurs d'une méthode ou théorie. Cette contradiction s'appuie sur des faits, une référence ou la logique. Il appartient aux auteurs d'apporter tout élément de preuve qui permet la validation d'un point de la théorie ou méthode.
See more
See less

Mise en Demeure

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • bernard
    replied
    Plus commun, en fait,

    “Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.”
    Les animaux malades de la peste – Jean de la Fontaine

    Leave a comment:


  • Frédéric
    replied
    Quelle merde. On peut inventer une méthode, sans fondement, lui attribuer tous les bienfaits qui nous plaisent et lorsque soumis à la critique, on n'a qu'à poursuivre les incroyants pour collecter nos $$$$.

    :vomit:
    Last edited by Frédéric; 16-01-2012, 02:49 PM.

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    J'ai déjà reçu un don.
    Merci à ce patient.
    Attached Files

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    Je viens de recevoir le jugement d'Appel.
    Je vais devoir payer la somme de 5000€ à mes très estimés collègues.
    Mais je retrouve ma liberté de parole et le site peut parler de la méthode.

    Vous pouvez soutenir le site en faisant des donations.
    http://www.somasimple.com/forums/payments.php
    Attached Files

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    L'audience en Appel est reportée en Novembre 2011.

    Leave a comment:


  • slump
    replied
    Un vrai feuilleton ^^

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    J'avais déjà mis le texte.
    http://www.somasimple.com/forums/sho...&postcount=151

    Leave a comment:


  • Marc
    replied
    Réponse publiée au JO le : 28/10/2008 page : 9349

    Élaborée au début des années 1980 par deux kinésithérapeutes français, la microkinésithérapie est une pratique non conventionnelle à visée thérapeutique qui n'est pas, à ce jour, fondée sur une théorie suffisamment étayée pour que des patients puissent y recourir dans le cadre du système de santé, fût-ce par des kinésithérapeutes ou par des médecins. La microkinésithérapie est aujourd'hui l'objet d'interrogations et de critiques sévères de la part des professionnels de santé. Le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative restera attentif quant à la capacité des promoteurs, praticiens et formateurs en matière de microkinésithérapie, à produire des études à caractère scientifique fiables, établissant de façon objective et argumentée, l'efficacité et l'innocuité de cette méthode.

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    http://www.senat.fr/questions/base/2...030105443.html

    Evaluation par l'ANAES de la microkinésithérapie 12 ème législature Question écrite n° 05443 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)
    • publiée dans le JO Sénat du 30/01/2003 - page 326

    M. Jean-Louis Masson attire l'attention de M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées sur le fait qu'à l'initiative de l'Association centre de diffusion de la microkinésithérapie (ACDM), son prédécesseur avait été saisi en 1997 afin d'obtenir l'homologation des actes de microkinésithérapie. Dans sa réponse datée du 29 octobre 1997, celui-ci indique que la microkinésithérapie n'a pas encore fait l'objet d'une évaluation scientifique et que cette évaluation est obligatoirement le fait de l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANAES). Un dossier complet avait donc été transmis dans ce but à l'ANAES. N'ayant toujours pas de réponse, les requérants recontactèrent en février 1999 l'ANAES, qui se borna à répondre que le programme de travail de l'agence pour l'année 1999 était établi, l'examen de la demande de la microkinésithérapie n'ayant pas pu être traité. Cependant, depuis lors, l'ANAES n'a toujours pas commencé à examiner le dossier sur le fond, ce qui est tout à fait inacceptable de la part d'un service public dont c'est pourtant la mission. Il souhaiterait en conséquence qu'il lui indique s'il ne conviendrait pas soit de mettre l'ANAES en demeure de rendre des décisions, qu'elles soient positives ou négatives, sur les dossiers qui lui sont présentés, soit de renoncer à assumer une mission de service public pour laquelle elle fait preuve de carences.

    Réponse du Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées
    • publiée dans le JO Sénat du 08/05/2003 - page 1564

    La demande présentée en 1997 par l'association Centre de diffusion de la microkinésithérapie (ACDM) a été instruite par l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANAES) dans le cadre de l'élaboration de son programme de travail pour 1998. Le conseil d'administration de cette agence détermine ce programme après avis du conseil scientifique, qui est composé d'experts et de personnes qualifiées, parmi lesquels figurent notamment un médecin, un pharmacien ainsi qu'un kinésithérapeute. Il n'a pas retenu cette demande pour son programme de 1998 ni pour celui de 1999 compte tenu des autres thèmes considérés comme plus prioritaires, selon des critères de santé publique ou d'innovation technologique. Les demandes non retenues n'étant pas automatiquement réexaminées lors de la préparation du programme de l'année suivante, il appartient aux demandeurs de renouveler leurs propositions. Par ailleurs, on ne peut considérer sans un examen plus global que le fait de ne pas répondre à une demande dans un domaine qui n'apparaît pas relever d'une priorité documentée de santé publique suffit à apprécier la manière dont l'ANAES remplit sa mission de service public.

    Leave a comment:


  • teopath
    replied
    Tu peux toujours discuter le montant des droits d'auteurs, qui ne correspondent pas au prix du livre mais seulement à un pourcentage, le reste correspondant à l'édition, au stockage et à la distribution de l'ouvrage.

    Hors comme le tribunal n'a pas ordonné la fourniture d'une contrepartie papier à tes 1200€ , il ne s'agit bien que des droits d'auteurs.

    Et comme les plaignants ne semblent pas avoir spécifié quel était le montant de leur droit, çà se discute.

    Sorti de là, sauf à en faire une affaire de principe, à ta place je laisserais tomber.

    Toi tu es suffisamment anonyme pour ne pas souffrir d'un tel jugement et eux ils sont ridiculisés (enfin c'est ma perception à la lecture du jugement). Et comme c'est eux même qui en ont demandé la publication, ils ne peuvent pas t'empêcher d'en faire large diffusion :angel:

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    J'ai été signifié du jugement le 18 novembre 2008.
    J'ai décidé de faire Appel.
    Attached Files

    Leave a comment:


  • ptitom
    replied
    Originally posted by bernard View Post
    • publiée dans le JO Sénat du 30/10/2008 - page 2185

    Élaborée au début des années 1980 par deux kinésithérapeutes français, la microkinésithérapie est une pratique non conventionnelle à visée thérapeutique qui n'est pas, à ce jour, fondée sur une théorie suffisamment étayée pour que des patients puissent y recourir dans le cadre du système de santé, fût-ce par des kinésithérapeutes ou par des médecins. La microkinésithérapie est aujourd'hui l'objet d'interrogations et de critiques sévères de la part des professionnels de santé. Le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative restera attentif quant à la capacité des promoteurs, praticiens et formateurs en matière de microkinésithérapie, à produire des études à caractère scientifique fiables, établissant de façon objective et argumentée l'efficacité et l'innocuité de cette méthode.
    madame la ministre bientôt poursuivit pour diffamation?

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    http://www.senat.fr/questions/base/2...070801462.html

    Question écrite n° 01462 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)
    • publiée dans le JO Sénat du 09/08/2007 - page 1417

    M. Jean Louis Masson attire l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports sur le fait qu'à la suite des élections législatives, toutes les questions écrites qui avaient été posées sous la précédente législature et qui n'avaient pas encore obtenu de réponse ont été déclarées caduques. Il lui pose donc à nouveau la question qui avait été adressée à son prédécesseur le 6 juillet 2006 et à laquelle celui-ci n'avait pas répondu. Plus précisément, il attire son attention sur le fait que la microkinésithérapie est une technique de massage thérapeutique, ayant pour but de déclencher les mécanismes auto correcteurs en fonction de l'origine des dysfonctionnements. Cette technique est pratiquée en Europe par des professionnels de santé agréés dans les pays où ils exercent. Elle peut être utilisée à titre préventif ou thérapeutique. Le Conseil de l'Europe s'est préoccupé de la question des médecines alternatives et complémentaires. Il a sollicité les différents États en leur demandant de se prononcer sur leur attitude concernant certaines de ces médecines alternatives comme l'homéopathie, l'acupuncture, l'ostéopathie et la chiropraxie. Les réponses vont dans le sens d'une reconnaissance avec un exercice contrôlé. La microkinésithérapie n'a sans doute pas la même ancienneté que ces grandes disciplines, mais elle présente un support scientifique et des évaluations qui valorisent son efficacité. Le gouvernement polonais a donné un avis favorable à son utilisation et à son enseignement dans son pays. Les demandes effectuées en France et en Belgique ne débouchent sur aucune réponse officielle. Il serait pourtant utile, pour les citoyens français et européens qui bénéficient de cette technique et pour ceux qui la pratiquent, d'être plus au clair par rapport à leur situation dans leur pays respectif. Il souhaiterait donc qu'elle lui indique quelles sont les suites qu'elle envisage de donner au dossier scientifique de reconnaissance qui a été transmis à son ministère par les professionnels concernés.

    Réponse du Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative
    • publiée dans le JO Sénat du 30/10/2008 - page 2185

    Élaborée au début des années 1980 par deux kinésithérapeutes français, la microkinésithérapie est une pratique non conventionnelle à visée thérapeutique qui n'est pas, à ce jour, fondée sur une théorie suffisamment étayée pour que des patients puissent y recourir dans le cadre du système de santé, fût-ce par des kinésithérapeutes ou par des médecins. La microkinésithérapie est aujourd'hui l'objet d'interrogations et de critiques sévères de la part des professionnels de santé. Le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative restera attentif quant à la capacité des promoteurs, praticiens et formateurs en matière de microkinésithérapie, à produire des études à caractère scientifique fiables, établissant de façon objective et argumentée l'efficacité et l'innocuité de cette méthode.

    Leave a comment:


  • bernard
    replied
    Cédric,
    J'ai écrit que je mettais qu'une partie du jugement =>
    http://www.somasimple.com/forums/showthread.php?t=5615

    Leave a comment:


  • cedric
    replied
    on peut faire une quete pour les deux euros?

    Leave a comment:

Working...
X